Tout sur les antiquités au Québec

Collectionneurs, antiquaires et amateurs

Antiquaires collections brocantes antiquités Québec Carte des antiquaires

Carte des Antiquaires du Québec

Expositions d'Antiquités, encans et brocantes

Trouvez un antiquaire n'aura jamais été aussi facile. Planifiez vos voyages et trouvez des antiquités incroyables grâce à notre carte des antiquaires québécois.

Accueil Encyclopédie AP Forum Articles Annonces Classées Carte et Annuaire des Antiquaires Calendrier Livres Sondages Vidéo  

À propos AP Québec Lien Web Recommandez ce site Anciennes Lettres Virtuelles AP Québec en Favoris Contactez-nous Canada

 Entrée et Inscription
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !

 
 Recherche
 Membres en ligne
56 utilisateur(s) en ligne (6 membre(s) connecté(s) sur Forum)

Membre(s): 0
Invité(s): 56

Plus ...
 Publicité

Parcourir ce sujet:   1 Utilisateur(s) anonymes


 Bas   Précédent   Suivant  S'enregistrer pour contribuer



PEINTURE SUR PORCELAINE
Just popping in
Inscrit:
03/01/2008 15:53
Groupe:
Registered Users
Post(s): 16
Niveau : 2
HP : 0 / 43
MP : 5 / 1396
EXP : 74
Hors Ligne
PEINTURE SUR PORCELAINE AU QUÉBEC ET EN ONTARIO
Notes de J. P. Dion
Dans notre récent ouvrage PEINTURE SUR PORCELAINE DANS LES INSTITUTIONS RELIGIEUSES AU QUÉBEC, 1890-1955 (J. B. Dion, J.-P. Dion et M. Wilson, 2018), nous indiquions que dès 1886, on enseignait la peinture sur porcelaine chez les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie. N’ayant pas trouvé de référence à l’enseignement de cet art chez la Congrégation de Notre Dame avant 1900, nous laissions entendre que les sœurs des SNJM étaient probablement, parmi les institutions religieuses, les précurseures en ce domaine.
Or une découverte récente dans un journal de 1885 nous force à préciser cette affirmation, car s’il appert qu’au Québec, les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie seraient les pionnières, on avait commencé cet enseignement antérieurement à la Congrégation de Notre-Dame, à Ottawa. Le journal The Ottawa Daily Citizen du 20 juin 1885 écrit en effet, à propos du couvent de la Congrégation de Notre-Dame, à Ottawa (trad.) :

Dans cette institution on accorde une attention particulière à l’enseignement des beaux arts… Les peintures, dessins et autres œuvres délicates, en montre dans les salles d’art du couvent ces derniers jours, sont autant de témoignages aux parents des apprentissages et des réalisations de leurs filles sous la supervision de leurs dévouées et attentives professeures… Lors de notre visite, hier, au couvent, pour examiner leurs travaux d’art, nous avons beaucoup admiré les peintures sur porcelaine et sur satin des Demoiselles Beatty et Phelan…

En dehors des couvents, il y a peu d’endroits d’enseignement de la peinture sur porcelaine au Québec. Cependant, dès 1879- 1880, on pratique la peinture sur porcelaine à Montréal. La Montreal Society of Decorative Art, créée en avril 1879, a comme un de ses objectifs de développer l’enseignement de la peinture sur porcelaine (The Gazette, 27 mai, 1879). Lors du rapport annuel de la Société en mai 1880, on rappelle qu’une de ses premières actions a été la mise sur pied de cours de peinture sur porcelaine sous la direction de M. Walker. Ces classes ont déjà rapporté 239 $ en frais d’inscription (The Gazette, 27 mai 1880). En septembre 1880, la Société enseigne à nouveau cette discipline à une classe et l’engouement assure qu’un autre groupe pourra s’y initier en janvier 1881 (The Gazette, 4 nov. 1880). Commentant les cours de peinture sur toile et sur porcelaine, le journal The Gazette du 6 juin 1880 note que le travail en peinture sur porcelaine affiche de bons progrès, naturellement plus lents, à cause du temps requis pour maitriser cet art difficile…Il ajoute qu’un ensemble de tasses à thé est remarquable par ses illustrations d’Alice au pays des merveilles. Un autre ensemble à thé est décoré de motifs floraux très bien exécutés. On félicite la professeure Mme Edwards.

Rappelons en terminant que l’on peut se procurer le livre PEINTURE SUR PORCELAINE DANS LES INSTITUTIONS RELIGIEUSES AU QUÉBEC, 1890-1955, en faisant parvenir un chèque au nom de Jacqueline B. Dion, au montant de 35 $ (frais de poste inclus) à
J. B. Dion
Case Postale 36512
598 avenue Victoria,
Saint-Lambert Qc, J4P 3S8

Contribution le : 03/12 13:59:41
Créer un fichier PDF de la contribution Imprimer



 Haut   Précédent   Suivant

 S'enregistrer pour contribuer



[Recherche avancée]