Tout sur les antiquités au Québec

Collectionneurs, antiquaires et amateurs

Antiquaires collections brocantes antiquités Québec Carte des antiquaires

Carte des Antiquaires du Québec

Expositions d'Antiquités, encans et brocantes

Trouvez un antiquaire n'aura jamais été aussi facile. Planifiez vos voyages et trouvez des antiquités incroyables grâce à notre carte des antiquaires québécois.

Accueil Encyclopédie AP Forum Articles Annonces Classées Carte et Annuaire des Antiquaires Calendrier Livres Sondages Quiz Télé  

À propos AP Québec Lien Web Recommandez ce site Anciennes Lettres Virtuelles AP Québec en Favoris Contactez-nous Commandites Canada

 Entrée et Inscription
Identifiant :

Mot de passe :

Se souvenir de moi



Mot de passe perdu ?

Inscrivez-vous !

 
 Recherche
 Membres en ligne
47 utilisateur(s) en ligne (4 membre(s) connecté(s) sur Encyclopédie)

Membre(s): 0
Invité(s): 47

Plus ...
 Publicité
[Encyclopédie AntiquePromotion des Antiquités du Québec :: Cette page]  

Vie domestique

La section "Vie domestique" pourrait se subdiviser pour inclure entre autres:
8.1 Objets familiers de cuisine

8.2 Objets d'utilisation courante: fers à repasser
machines à coudre

8.3 Outils :

Serre-joint breveté par Pierre Étienne Bourassa en 1893.

Il est rare que l’on puisse attribuer avec certitude la fabrication d’un outil spécifique du XIXe siècle à un artisan particulier du Québec. Tout outil ainsi identifié mérite d’être répertorié et préservé. C’est le cas avec les serres-joints fabriqués vers 1890 - 1900 par Pierre Étienne Bourassa de Montréal. P. E. Bourassa est décrit, pour les années 1890-1917, dans le Lovell’s Directory comme un ébéniste, fabriquant de meubles, de manteaux de cheminée , de serres-joints et même inventeur du serre-joint «Perfection» . On trouve aussi dans «The Book of Canada» de 1905, édité par E.J.Chambers, un paragraphe , p.140, sur les activités de P.E. Bourassa and Son. Dès 1891, P.E. Bourassa crée et met sur le marché un nouveau serre-joint aux multiples avantages, fait de bois et de métal, la tête et le soulier étant détachables; il soumet une demande de brevet au United States Patent Office, ce qu’il obtiendra le 14 février 1893. À son dessin, partie intégrante de son brevet, je joins une photo d’un tel serre-joint acheté l’an passé chez un antiquaire et qui fonctionne encore à la «Perfection». Les avantages de ce nouveau serre-joint de 1893 sont selon l’inventeur, de trois niveaux : une plus grande résistance à la tension, des perches (planches) facilement interchangeables de longueurs différentes, et une plus grande économie de fabrication. Sur la tête métallique du serre-joint on peut lire d’un côté BOURASSA P.E. et de l’autre, 15 mars / 14 février / 92 / 93.

mis à jour le : 15/11/2008 par pot-erie
Cette page a été vue 12093 fois.
 
Créer une Page

Commentaires
Les commentaires appartiennent à leurs auteurs. Nous ne sommes pas responsables de leur contenu.